Articles

Flash

C'est de te revoir c'est comme un soubresaut, c'est une décharge électrique, violent intensément, 
tremblements puis calme lent, c'est comme une reprise, une re-pique de seringue sauvage après un 
sevrage, le souvenir du bon, boom shoot à 300, puis le manque comme une impasse, et l'habitude du 
je-m'en-passe. Et c'est tellement mieux. C'est comme une réplique, c'est comme après des ricochets 
les cercles concentriques.


Puis le calme. Plat, le calme. Fade, le plat.


Le rapide, le fugace, d'une nuit sans goût, d'une nuit sans suite, d'une nuit sans demain. 


D'une nuit sans matin.

Hop

Comprenez-moi

Carnaval

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeault

J'aime

Et parfois

16 objectifs de vie pour 2018

Souvenirs

La neige tombe

Adopte une illusion

Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand

L'école